routine acné naturelle

Ma routine visage anti-acné simple et naturelle

Je me suis longtemps battue contre l’acné. Pas celle qui recouvre une bonne partie du visage mais plutôt les gros boutons blancs bien dégueux, douloureux, inflammés, inesthétiques au possible et principalement localisés sur le menton pour mon cas.

Je suis passée de très nombreuses fois chez la dermato puis à la pharmacie pour essayer toutes sortes de produits. J’ai pu tester également tous les savons anti-acné possible, tous les remèdes de grand-mère, sans jamais une once d’amélioration. Les médecins ont fini par abdiquer et me mettre sous pilule. Cela a considérablement réduit l’ampleur des dégâts, mais j’avais toujours quelques boutons qui venaient me saluer régulièrement et qui me dérangeaient.

J’ai donc souhaité essayer les produits naturels, moins onéreux et plus « simples », afin de voir si ça pouvait changer quelque chose. Et j’ai fini par trouver ma propre routine anti-acné naturelle, bio et efficace. 

Le principe

Lorsque j’ai commencé à faire mes recherches sur le sujet, j’ai compris que je faisais tout de travers. En effet, j’essayais d’être la plus agressive possible avec les boutons, avec des routines plus desséchantes les unes que les autres. Je pensais bien faire : les boutons se ratatinaient, c’était super. Mais je n’avais pas compris qu’en fait je ne faisais qu’entretenir le cercle vicieux de ma peau en l’asséchant au lieu de la nourrir.

Ce qu’il faut comprendre en fait, c’est que plus on laisse sa peau tranquille, plus on essaie de respecter sa nature, mieux elle se porte… Il s’agit donc d’agir en douceur pour qu’elle retrouve un équilibre naturel. Si si promis, ça marche !

Petite précision sur les produits utilisés

Comme vous allez le voir dans cet article, j’utilise énormément d’huiles essentielles (HE). Ces produits sont certes naturels, mais ultra-puissants. Ils sont donc à utiliser avec modération. Avant quoi que ce soit, je vous renvoie sur les pages spécialisées qui contiennent toutes les bonnes pratiques à adopter en matière d’huiles essentielles.

Je me fournis principalement chez Aroma Zone. Parce que c’est le site que tout le monde connaît, que tout est super bien indiqué, les fiches sont complètes, pleines d’avis, etc… Je n’ai rien testé d’autre car j’en suis contente mais je ne suis donc pas une grande spécialiste des fournisseurs en la matière…

Je précise également que tous les produits évoqués dans cet article sont bios, tant qu’à faire !

Routine du matin : hydrolat et aloe verra

J’ai essayé cette routine un jour et je n’en suis plus jamais revenue. Avant, le matin, je me lavais le visage avec un savon ultra décapant et je me séchais avec ma serviette ultra rêche, puis je mettais une crème hydratante ultra riche qui me collait de partout.

Depuis, j’utilise des hydrolats (pamplemousse ou menthe poivrée, indifféremment) que je me « pschite » directement sur le visage puis que j’essuie délicatement avec un coton. Faites le test et vous verrez que le coton est propre. Preuve en est qu’on n’a pas besoin, après s’être lavé le visage le soir, de se le relaver le matin. Il ne s’est probablement pas passé grand chose dans la nuit…

Je mets ensuite juste un peu d’aloe verra (gel 100% aloe verra) sur la peau encore un peu humide et c’est tout. L’aloe verra permet en fait de limiter la déshydratation de la peau au cours de la journée et agit un peu comme un film protecteur. Je sais que certains préfèrent quelque chose de plus riche mais je n’en ressens pas le besoin et cela me convient très bien. Je suis donc toute fraîche et prête à attaquer la journée.

produits acné naturels
Portrait de famille des super-héros anti-acné

Routine du soir : savon et huile nourrissante

Le principal de ma routine a lieu le soir. Je me lave le visage sous la douche, avec un savon bio saponifié à froid, bien moins agressif pour la peau. Je me sèche ensuite délicatement le visage puis je passe un coup d’hydrolat (le même que celui du matin) pour enlever un peu le calcaire de l’eau. La peau encore humide, je mets une noix d’aloe verra. Ensuite, j’applique (aux doigts) une mélange huileux fait maison. J’en ai essayé deux jusqu’à présent (les flacons durent longtemps…) :

Huile de nigelle – huile essentielle d’arbre à thé – huile essentielle de carottes

L’huile de nigelle est nourrissante, purifiante et apaisante. Parfaite donc dans mon cas d’une peau acnéique. L’huile essentielle d’arbre à thé est également purifiante, j’en ai donc ajouté quelques gouttes (l’HE d’abre à thé soulage globalement à peu près tout les maux du monde j’ai l’impression). Et afin de réduire les cicatrices des précédents boutons, j’ai aussi ajouté un peu d’huile essentielle de carottes. J’avais donc le mélange suivant :

  • 100 ml d’huile de nigelle
  • une quinzaine de gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé
  • une quinzaine de gouttes d’huile essentielle de carottes

J’ai utilisé ce mélange pendant plus de six mois. Il me convenait bien mais l’huile de nigelle est plus difficile à conserver que d’autres (au frigo, tout ça tout ça). Et puis j’avais toujours ce seul et unique bouton qui arrivait juste avant les règles. J’ai donc essayé autre chose.

Huile de jojoba – huile essentielle de sauge sclarée – huile essentielle d’arbre à thé

Je suis passée au mélange suivant :

  • 100 ml d’huile de jojoba (nourrissante, plus simple à conserver)
  • une quinzaine de goutte d’huile essentielle d’arbré à thé (parce que j’en avais déjà et que j’étais conquise)
  • une quinzaine de goutte d’huile essentielle de sauge sclarée (car elle régule bien les troubles liés aux hormones, comme ces fameux boutons pré-règles)

J’utilise toujours ce mélange, depuis un bon moment maintenant. J’en applique simplement un peu tous les soirs avec les doigts, c’est parfait. Et depuis je n’ai que très rarement des boutons, que je dégomme très vite de toute façon (voir plus bas).

Masque à l’argile

Je ne vais pas vous dire que je fais des masques toutes les semaines, ce serait mentir. En moyenne, j’en fais tous les 15 jours disons. Et je fais du très simple : de l’argile et puis c’est tout.

J’utilise deux types d’argile : la verte quand j’ai besoin d’un peu plus de « purification » ou la rose quand je veux un truc plus léger. Je mélange ma poudre avec de l’eau dans un bol avec des baguettes en bois (la légende veut que le métal inactive les propriétés de l’argile… Je me demande si cela est bien vrai mais dans le doute…), jusqu’à obtenir une pâte de consistance satisfaisante (je peux l’étaler et en même temps ça ne coule pas de partout).

J’ajoute quelques gouttes d’huiles essentielles selon l’envie (en général carotte pour les cicatrices et parce qu’il faut finir le flacon et que je l’utilise moins que les autres). Je tartine allègrement le tout, je laisse poser 12 minutes.

Pendant ces 12 minutes, je garde de l’hydrolat près de moi et je m’asperge dès que je sens déjà l’argile sécher. En effet, il semblerait que les propriétés de l’argile sur la peau soient actives quand elle est « humide » et c’est de toute façon plus agréable et moins salissant que d’attendre de virer à la poterie pour enlever tout ça. Je passe ensuite sous la douche, je rince et j’entame à mon petit rituel du soir, et voilà !

Maquillage

Mais enfin, il n’y a pas de démaquillage dans ce rituel ! Scandale ! Pas de panique, en fait je ne me maquille tout simplement pas. Et si je le fais (ce qui arrive tous les trois mois) je me contente d’un peu de mascara. Dans ce cas, j’ai une routine infaillible : je frotte mes cils avec de l’huile de coco, tout s’étale partout, on dirait un panda, mais ça part. Je reprend ensuite mon rituel avec savon etc et je n’ai plus rien sur la peau ni maquillage, ni huile.

Cas d’urgence

Grâce à cette routine, j’ai un peau qui se porte très bien. Alors oui elle a des pores un peu apparents, mais à un moment donné il faut accepter que c’est son rôle, d’avoir des pores… Mais je n’ai plus que très rarement des boutons, juste un tous les 2-3 mois.

Dès que je sens l’inflammation pointer le bout de son nez, je dégaine mon HE d’arbre à thé, j’en mets un tout petit peu sur le bouton et je répète l’opération le soir. L’inflammation est soulagée tout de suite, ce qui est plutôt agréable. Le bouton ne sort pas, il est coupé dans son élan, ce qui est très sympathique aussi…

Bref, je suis très contente de cette routine très simple, naturelle, bio et peu onéreuse (actuellement je dépense donc une cinquantaine euros sur l’année dans ces soins, sachant que les huiles essentielles tiennent plus d’un an et me servent à pleiiiin d’autres choses, comme l’aloe verra). Je n’ai pas 1200 produits, et surtout, ça marche ! Plus de boutons, plus d’inconfort, rien, que du bonheur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *