golden gate san francisco

Road-trip en Californie – Jour 2 et 3 – San Francisco

Suite de notre voyage en Californie avec notre premier jour complet sur place, à San Francisco ! Comme nous n’avions que peu de temps à consacrer à San Francisco, nous avons essayé d’en faire le maximum possible en peu de temps… Bilan : plus de 30 km parcourus sur la journée ! 😮

Jour 2 – Cap sur le Golden Gate

Chinatown et Russian Hill

Notre auberge étant proche de Chinatown, nous sommes avons donc dû traverser le quartier, de jour cette fois-ci, pour arriver à notre point de destination. Plutôt que de passer devant les boutiques de Grant Avenue, nous sommes passés par Stockton Street, à priori plus “authentique” d’après le guide.

En effet, il n’y a pas grand chose à voir, si ce n’est la petite vie classique d’un quartier chinois, avec plein de marchants de fruits et légumes asiatiques. Je dois avouer que ce rapide passage m’a fait quand même voyager, avec ces aliments que je n’avais jamais vus, des champignons séchés, des fruits incroyables… Comme tout est écrit en chinois, je ne sais même pas ce que c’était au final, mais c’était quand même drôle à voir !

On continue notre remontée vers le nord en passant par le quartier résidentiel de Russian Hill. Ca grimpe, ça grimpe… Il n’y a rien de particulier dans ce quartier mais l’ambiance y est vraiment sympa. Surtout hors saison touristique, au petit matin, c’est principalement la “vraie vie” que nous voyons : des gens qui promènent leur chien, font leur jogging… Ça reste très bobo, on sent qu’on est pas devant les gens les plus pauvres d’Amérique, mais on a envie d’en être.

Il fait beau, il fait chaud. Notre trajectoire nous fait monter des escaliers bien pentus et nous sommes agréablement surpris par la vue que nous avons sur la ville, l’océan en fond, la ville devant et nous dans un recoin de verdure. On s’assoit un peu pour en profiter.

road trip san francisco
Vue sur la ville depuis Russian Hill

Toujours cap au Nord, on passe devant la célèbre Lombar Street et ses véhicules qui descendent sous les objectifs des touristes. Il faut dire que la rue est vraiment jolie, bien entretenue, avec plein de fleurs… Mais cela me gène un peu de rester plantée là à regarder les gens avec les autres touristes, alors on continue notre route. Au final, je n’ai même pas pris de photo de cette rue ! En même temps, elle est tellement célébre, il doit y avoir de magnifiques photos partout sur internet !

Le programme de la journée est chargé, alors on continue à grimper les avenues escarpées de la ville…

Fisherman’s Wharf & Fort Mason

On passe par The Cannery, ancienne conserverie devenue galerie commerciale. C’est trop chou, j’adore… Là il fait froid, mais j’imagine le plaisir que cela doit être de se poser sur ces terrasses pleines de briques, en été…

Nous arrivons ensuite sur le Fisherman’s Wharf, à l’ouest du Pier 39 de la veille. Nous ne pensions pas que la zone touristique allait jusque là mais en fait si ! Je dois avouer avoir beaucoup apprécié cette rue ultra commerciale mais aérée, dont les hangars me font penser à ceux de GTA

Il y a principalement des boutiques pour que vous dépensiez votre argent en souvenirs, bonbons, etc… Nous avons un budget serré, alors nous achetons simplement une paire de chaussettes que l’on trouve vraiment trop mignonnes et on repart.

Vers l’ouest encore, on visite le Ghirardelli Square et toutes ses boutiques. La faim commence à se faire ressentir mais tout est soit fermé, soit trop cher… Pas grave, on attendra un peu, en attendant on fait le tour des boutiques.

C’est ce que j’ai aimé à San Francisco : tout est fait pour répondre à une sorte de “charte graphique”, tout est beau, calibré. Nous ne faisons que du lèche-vitrine, il n’y a rien d’utile dans ces magasins, mais qu’est-ce que c’est beau…

boutique san francisco pusheen
Comme cette boutique pleine de Pusheen….

La faim commence VRAIMENT à se faire sentir… L’objectif de la journée est d’aller vers le Golden Gate. En regardant sur Google, nous voyons qu’il y a sur chemin le Fort Mason et un petit café, le “Café Franco“. Ça n’a pas l’air cher du tout, ça a l’air bon, c’est sur notre route… Allez, go !

Pendant ce temps-là, le temps commence sérieusement à se couvrir. On traverse le parc du Fort Mason où les locaux font encore et toujours leur sport et nous arrivons au café. Je garde un très bon souvenir de ce moment : le repas était délicieux, plutôt sain, vraiment pas cher pour San Francisco. On se pose dans cette bulle de bien-être, avec une vue sur les arbres, la mer et le ciel qui se grise. Une vraie bonne surprise !

café franco san francisco
Pause au Café Franco avec ses grandes vitres sur l’océan qui se grise…

Maiiiis il est déjà temps de repartir pour avaler encore plusieurs kilomètres donc on ne s’endort pas et go !

Palace of Fine Art – Presidio – Golden Gate

On longue la côte par le Marina Boulevard pour arriver au Palace of Fine Art, bâtiment construit pour une exposition mais qui est finalement resté. Il faut avouer qu’il est plutôt beau, ce bâtiment ! Dommage que la météo ne soit pas en sa faveur mais nous n’avons aucun mal à imaginer le plaisir que cela doit être en été que de se balader autour de son point d’eau.

On part ensuite pour traverser le parc de Presidio jusqu’au Golden Gate. Je ne sais pas trop ce qu’on a fichu à ce moment-là, si on s’est perdu, si ce n’était pas la bonne saison, mais il n’y avait vraiment rien à voir… On a fini par continuer de longer la côte en passant par les Crissy Field. C’est… “Maritime” ! On y voit des oiseaux rigolos, des toutous qui se régalent à courir dans le sable… On y voit aussi le GoldenGate, qui est loin, loin, loiiiiin !

La motivation commence un peu à s’effondrer mais on y est, on ne va pas faire demi-tour maintenant ! Alors on avance, on avance, on grimpe, on grimpe et on arrive enfin sur le Golden Gate ! Bon, il faut dire que ce qui est : la vue était plus belle d’en dessous que sur le pont. Normal en même temps, avec le fog, on ne voit franchement rien… Et puis il faut dire que j’ai un sacré vertige ! On ne s’aventure pas longtemps sur le pont donc, car je suis terrorisée… Assez rapidement on fait demi-tour pour aller chopper un bus qui nous ramènera près de notre auberge.

golden gate san francisco

On s’arrête un peu au milieu de nulle part. La nuit commence à tomber et entre le décalage horaire et les dizaines de kilomètres de marche, nous sommes épuisés. Dans l’obscurité qui arrive, nous voyons un panneau à néons roses qui nous appelle, le “Mel’s Dinner“. Il s’avère qu’il s’agit d’une chaîne de “dinners” mais à ce moment-là nous ne le savons pas et l’idée de manger, au chaud, nous parait tout à fait satisfaisante.

Nous prenons donc un énorme burger dans ce diner quasi vide qui nous parait si cliché… Mais en même temps si agréable (et c’était très bon !). La serveuse lit la fatigue sur nos visages et nous invite à passer une bonne nuit, ce qui nous parait une très bonne idée ! Surtout que nous avons encore 45 minutes de marche avant d’y arriver…

Une fois à l’auberge, on prend une bonne douche et on regarde des séries jusqu’à 21h, avant de s’effondrer de sommeil…

Jour 3 – L’échec d’Haight-Ashbury

Cette troisième journée commence assez tôt. On fait d’abord un saut dans le centre commercial proche de notre auberge, le “Westfield Center“, dans l’espoir d’y trouver un petit-dej sympa. En effet, on y trouve non seulement des cookies très sympa, mais surtout pleiiiin de stands de nourriture ! Burger, asiatique, pizza, il y a de tout tout tout… notre estomac n’est pas prêt pour tout cela maintenant mais nous avons presque envie de passer la journée ici à tout manger.

Nous prenons ensuite le bus vers le célébré quartier hippie d‘Haight-Ashbury. Le projet est de le traverser jusqu’à arriver au Golden Gate Park puis de visiter ce dernier, de voir ses bisons et de rentrer en bus.

Sauf que cela ne va pas DU TOUT se passer comme prévu. Déjà, nous sommes fatigués, décalés, éreintés. En plus, il fait moche, ce qui ne nous encourage guère. Enfin, je me sens très très mal dans cet ancien quartier “hippie”. En fait, je n’ai pas tellement l’impression que ce soit si ancien que ça cette histoire, j’ai l’impression d’y être encore en plein dedans et que nos dégaines de touristes ne sont vraiment pas les bienvenues.

Il y a beaucoup de pauvreté (comme partout en Californie, on y reviendra) et de drogues, très clairement. Ce qui peut sembler comme un quartier rigolo en août avec plein d’autres touristes commence à ressembler à un quartier de misère, seuls avec les laissés pour compte qui nous font comprendre que là, on est chez eux. Je ne trouve pas ça très joli, je me sens mal, bref, j’ai envie de fuir au plus vite.

On trouve un peu de répit à l’entrée du Golden Gate Park où on s’éloigne un peu de toute cette ambiance glauque. On cherche un endroit où manger quand tout à coup… La pluie ! On attend un peu, dans l’espoir que ça se calme et ça ne se calme pas du tout ! Dilemme : soit on prend le pari de rester ici dans l’espoir que la pluie s’arrête, soit on capitule tout de suite et on trouve une solution de répit à l’abri.

Je suis tellement à bout de nerf qu’on prend cela comme un signe du destin : on voulait passer la journée au mall à manger ? Et bien, allons y ! Moins de 2h après notre départ du Westfield center, nous reprenons le bus pour y retourner.

Je teste les “burgers coréen” de KoJa kitchen, ils sont délicieux, ça fait du bien à mon petit cœur… Cette ville commence à me fatiguer. Trop de pauvreté, trop de drogues, ça sent le shit de partout, on ne sent pas en sécurité… Demain nous récupérons la voiture et nous partons, il me tarde ! En attendant, on part faire à la sieste à l’auberge.

koja kitchen san francisco
Je voulais à tout prix essayer ces “burgers” coréens de KoJa kitchen. C’est fait et c’est très bon !

Nous profitons ensuite de nos tickets de bus à la journée pour aller manger de bons burgers (oui, ENCORE) à l’Embarcadero puis nous retournons à l’auberge. Il nous tarde le lendemain, de pouvoir fuir ce fog, de trouver de plus grands espaces.

 

 

You May Also Like

road trip californie joshua tree

Road-Trip en Californie – Jours 9 et 10 – Joshua Trees et Las Vegas

road trip californie venice beach

Road-Trip en Californie – Jours 6, 7 et 8 – Los Angeles

road trip californie 17 miles drive

Road-trip en Californie – Jours 4 et 5 – Monterey et Big Sur

Road trip san francisco

Road-trip en Californie – Jour 1 – San Francisco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *