road trip californie 17 miles drive

Road-trip en Californie – Jours 4 et 5 – Monterey et Big Sur

Quatrième jour de notre voyage… enfin, nous allons récupérer la voiture et pouvoir quitter San Francisco qui m’étouffe. Après un énième petit-dej à base de délicieux pancakes, nous récupérons le Saint-Graal : un honda civic toute neuve, bien trop grande pour nos besoins, mais si petite pour ce pays…

Nous ne perdons pas une seconde, nous mettons le cap immédiatement vers la Silicon Valley.

Jour 4 – Silicon Valley et Monterey

Silicon Valley

Nous ne voulons pas trop perdre de temps dans la Silicon Valley alors nous passons rapidement sur les points qui nous semblent “à voir”. On commence par l’université de Stanford où nous passons très brièvement en voiture. Le campus est magnifique mais cela reste un campus et nous sommes un peu mal à l’aise à l’idée de nous balader là-dedans comme des touristes.

Mais surtout, nous avons deux soucis : faim et envie d’aller aux toilettes. Nous nous rabattons donc complètement au hasard sur le Stanford Shopping Center qui est absolument adorable. C’est une galerie commerciale ouverte, très bien arborée, que j’ai trouvé super chouette. Les boutiques sont un peu haut de gamme pour nous mais se promener dans les petites ruelles super mignonnettes de ce “village” est vraiment agréable.

Nous trouvons les toilettes et décidons d’aller manger chez “The Melt”. J’avais plusieurs items que je voulais à tout prix goûter aux USA. Dont le grilled cheese ! Et chez “The Melt”, ils en proposaient. Aucun regret, c’était trop bon, même dans un fast-food.

Nous allons ensuite voir le Googleplex, qui est bien plus petit que ce que je pensais. On fait quelques photos avec les petits bonhommes d’Android et on rentre dans la boutique. Les articles sont chouettes mais il nous parait inconcevable d’acheter quoi que ce soit dans une boutique souvenir de Google ! Alors on joue avec l’IA qui nous invite à dessiner des objets et des animaux qu’elle doit reconnaître dans un temps imparti. C’était plutôt chouette, on s’est pris au jeu pendant de longues minutes !

Ensuite, nous passons chez le concurrent, Apple. L’Apple Park, bâtiment venu tout droit de l’espace, est réservé aux employés (normal !). Nous nous rabattons donc sur une sorte d’Apple Store géant qui est ma foi, fort peu intéressant. C’est juste un Apple Store amélioré, rien de plus ennuyeux pour moi. Le parking était rigolo par contre, avec toutes ces Tesla garées les unes à côté de autres. Bref, 10 minutes plus tard, nous reprenons la route. À moins d’être fan de technologie, je ne vous conseille par particulièrement ces deux derniers arrêts.

Il est 14h, nous sommes en novembre et nous avons qu’il nous reste bien 1h30 de route pour rejoindre Monterey. Si nous voulons voir la 17-miles drive de jour et en profiter, il faut y aller !

La 17-miles drive

Nous arrivons donc vers 15h30 à la 17-miles drive à Monterey. Cette route est une route privée, il vous en coûtera 10$ par véhicule pour visiter (worth it !). C’est une longue route qui chemine entre l’océan, ses paysages magnifiques et de grandes maisons de luxe. Comme beaucoup de parc sur la côte, le concept est de s’arrêter à différents arrêts, en voiture, sur des parkings prévus à cet effet.

On nous donne un plan et nous partons plein d’enthousiasme. Nous avons fait chaque item du plan, minutieusement, comme de bons élèves. Je ne vais pas vous détailler chaque point, d’autres le font mieux que moi. C’était magnifique ! J’étais un peu déçue de la météo qui se gâtait mais il s’agissait en fait de l’embrun permanent présent ici.

Nous avons vu des biches, des écureuils, des phoques, des mouettes… Bref, plein plein d’animaux. Et surtout, des paysages… Olala… avec le soleil qui commençait à se coucher, autant vous dire que les panoramas étaient magnifiques. Sur un des derniers points, alors que nous admirions le soleil couchant, nous avons eu la chance de voir plusieurs baleines ! Alors que ce n’était pas vraiment la saison. Nous sommes restés de longues minutes à les regarder puis nous sommes partis récupérer la voiture pour rejoindre Carmel-by-the-sea. La 17-miles drive un de mes points préférés de ce voyage, les paysages étaient vraiment magnifiques. Les maisons aussi… Voir une personne (très certainement extrêmement riche) tranquillement blottie sur son canapé en train de bouquiner face une baie vitrée géante avec une des plus belle vue du monde… Cette vision hante encore mes plus profondes ambitions !

road trip californie 17 miles drive
Le très celèbre “Lone Cypress”, pas si “lone” que ça
road trip californie 17 miles drive
La luminosité magnifique de ce coucher de soleil

Nous arrivons sur Carmel-by-the-sea, nous nous garons près la Ocean Avenue et parcourons le village à pied. Il fait déjà bien nuit mais tout est très mignon. Il y a plein plein plein de boutiques, un peu bobos pour certaines, mais tout est fait selon une “charte graphique” qui donne un rendu très agréable. Nous ne nous attardons pas par manque de temps mais je pense que ce doit être un endroit très sympa lorsqu’il fait beau. Après une heure à arpenter le village et à faire du lèche-vitrine, nous décidons de rejoindre notre motel sur Monterey avant d’aller dormir.

Monterey

Nous visitons Monterey de nuit car nous n’aurons pas le temps de le faire demain. Direction le motel pour se garer, faisons le check-in et partons en découverte à pieds, notamment à la recherche d’un lieu pour manger. Nous descendons la Alvarado Street, très sympathique, très active. Il y a énormément de monde en terrasse malgré la saison. Les gens profitent de leur vendredi soir, ils rigolent, boivent, mangent. Ce sont des locaux, probablement privilégiés, certes, mais c’est toujours agréable de voir des gens être bien dans leur vie.

Nous arrivons sur le “Fisherman’s Wharf” de Monterey, qui est aussi pas mal touristique. C’est sympa mais pas ouf, nous faisons un petit tour rapidement, nous nous faisons insulter par 2-3 SDF, rien d’inhabituel. Nous avons sérieusement faim mais tout est si cher… On choisit donc de se rabattre sur un restaurant appelé “heirloom pizza co.” qui propose des pizzas un peu spéciales, avec une pâte presque “brisée” et une garniture très épaisse. Nous nous en partageons une à deux, c’était trop bon et vraiment unique, aucun regret !

La journée est (enfin) finie, nous sommes épuisés, nous rentrons nous coucher immédiatement car la journée de demain sera longue. Je garderai de cette courte halte à Monterey un souvenir agréable. Celui de la belle vie, de la douceur, de l’embrun, de ses paysages… Nostalgie…

Jour 5 – Point Lobos – Pfeiffer Big Sur State Park – Julia Pfeiffer Burns State Park

Point Lobos

Samedi, les choses sérieuses commencent ! Toujours jetlagués (mais nous ne faisons rien pour changer cela car c’est fort pratique pour arriver tôt sur les lieux d’intérêt), nous nous levons vers 6h30. Nous allons au supermarché acheter un petit-déj et des piques-niques pour la journée. Nous prenons des donuts, des cafés et des salades géantes (les supermarchés proposent des “bars à salades”, absolument génial !).

À 8h, nous sommes devant l’entrée de la réserve de Point Lobos, un peu au sud de Monterey. Même schéma que d’habitude : on débourse 10$ par véhicule, on nous donne un plan avec les différents points à voir et les quelques “randonnées” à faire et c’est parti.

Nous nous arrêtons très rapidement au bord de l’eau pour manger notre petit-déjeuner tant que le café est chaud. Que c’est agréable… Il n’y a personne d’autre que nous et les oiseaux dans ce sanctuaire. Nous partons marcher un peu (sur les chemins prévus à cet effet, pas question de faire du hors piste ici !). Nous discutons avec une ranger passionnée qui nous dit que nous ne ressemblons définitivement pas à des américains (on ne sait pas trop comment le prendre…).

road trip californie point lobos
Il y a pire endroit pour un petit-déj

Point Lobos a vraiment été un des mes coups de cœur également. C’est un véritable sanctuaire de la nature, nous comprenons à quel point tout ici est précieux. Nous voyons des loutres qui jouent dans les vagues, des phoques qui se prélassent, énormément d’oiseaux. Des arbres entiers remplis d’oiseaux, beaucoup trop gros pour tenir sur les branches. La ranger repasse devant nous et nous demande en rigolant comment on va bien pouvoir raconter ça à nos amis en rentrant. Nous faisons plusieurs marches, en tout nous restons 2h-3h dans ce parc.

road trip californie point lobos

road trip californie point lobos

road trip californie point lobos
Ces arbres sont remplis d’oiseaux obèses…

Big Sur

Nous partons ensuite vers le sud, toujours le sud, pour visiter le Pfeiffer Big Sur State Park. Pas besoin de payer l’entrée car l’entrée de la réserve de Point Lobos vaut pour toutes les réserves de l’état, pour une journée. Nous commençons par nous trouver une table au calme pour manger notre énorme salade que nous ne finissons pas.

J’étais enthousiaste à l’idée de faire le Pfeiffer Fall Trail promettant une belle vue sur des cascades mais l’accès y était fermé. Nous nous sommes rabattus sur le Nature Trail, sympa mais moins spectaculaire que Point Lobos. Ensuite nous faisons le Valley view Trail, qui monte beaucoup beaucoup beaucoup. À l’arrivée, un banc avec une vue sur toute la vallée. C’est joli, certes, mais est-ce que ça valait toute cette marche ? Pas sûre à 100%…

Nous reprenons ensuite la route et nous nous arrêtons au passage au Julia Pfeiffer Burns State Park. C’est sur la route, nous avons déjà payé, pourquoi pas… Nous allons voir les fameuses cascades Mcway, connues pour se jeter directement sur la plage. Mouais. C’est beau mais c’est petit et pour la première fois de la journée nous sommes entourés de touristes qui pensent plus à leur compte Instagram qu’autre chose. Nous restons en tout et pour tout 15 minutes dans ce parc et nous reprenons encore la route. 

Nous descendons vers Pismo Beach où nous allons dormir, non sans s’arrêter avant au Vista Point permettant de voir un belle colonie de phoques se prélassant au soleil. Ils sont vraiment rigolos, nous restons un bon moment à les regarder. Il y a des écureuils qui grimpent pour récupérer ce que nous avons dans les poches (à savoir un gland, ramassé un peu plus tôt au cas où nous les croiserions).

Nous continuons ensuite la route, nous arrivons à Pismo Beach juste pour finir nos salades et dormir avant de repartir le lendemain direction Los Angeles !

You May Also Like

road trip californie joshua tree

Road-Trip en Californie – Jours 9 et 10 – Joshua Trees et Las Vegas

road trip californie venice beach

Road-Trip en Californie – Jours 6, 7 et 8 – Los Angeles

golden gate san francisco

Road-trip en Californie – Jour 2 et 3 – San Francisco

Road trip san francisco

Road-trip en Californie – Jour 1 – San Francisco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *