reprendre le sport

Comment reprendre le sport

J’ai toujours été nulle en sport. Je détestais ça. J’étais toujours la dernière choisie dans les équipes d’EPS et c’est d’ailleurs dans cette matière que j’ai eu ma pire note au bac. Bref, rien ne me prédisposait à être quelqu’un de plutôt actif un jour.

Très certainement comme vous, j’ai essayé une tonne de programmes pour reprendre le sport en me disant « Allez, cette fois-ci je m’y tiens, je me force et je vais y arriver ! ». Mais ça n’a jamais marché et je comprends maintenant pourquoi.

En suivant les quelques points ci-dessous et en trouvant ma voie, j’ai réussi à faire du sport une partie intégrante de ma vie sans que cela devienne une contrainte.

Ne pas viser trop haut, tout est mieux que rien

Je pense avec le recul que si mon inscription à la salle de sport a été un succès, c’est en partie parce que je n’en attendais rien.

Comme je le disais plus haut, je me suis souvent motivée à commencer des programmes ultra demandeurs, avec des séances (même courtes) tous les jours, un planning imposé, des exercices imposés, etc… J’étais ultra consciencieuse au début, puis je me démotivais extrêmement rapidement.

En m’inscrivant en salle, je ne voulais rien d’autre que d’essayer des choses et me décrasser. J’étais libre de choisir quand y aller, qu’y faire, etc… Je n’ai donc pas perçu cela comme une pression quelconque mais juste comme du « bonus ».

Chaque séance réalisée est une réussite. Même si l’on s’entraîne 30 minutes par semaine, c’est toujours 30 minutes de moins devant son ordinateur.

Preuve en est que même aujourd’hui, lorsque je sors d’une période un peu « molle », j’essaie de m’imposer un planning plus strict. C’est un échec à chaque fois. Je finis toujours par reprendre mon rythme naturellement, sans forcer.

Vous fixer des objectifs trop durs en termes de volume d’entrainement, d’intensité ou d’obligation de résultats entraînera probablement au mieux une démotivation, au pire une blessure.

Trouver une activité qui plait

Ce point rejoint le précédent : prendre un minimum de plaisir c’est déjà 80 % de réussite. Alors certes, vous allez me dire : « Oui mais il n’y a aucune activité qui me plait, le sport je déteste ça et c’est tout ».

Il y a forcément quelque chose qui vous plait plus, ou en tout cas déplaît moins… A vous de le trouver ! Pour cela, il faut essayer : natation, fitness, running, rollers…

Bon, si vous n’aimez vraiment pas l’activité physique, il va quand même falloir se faire un petit peu violence mais il y a forcément quelque chose qui passera mieux que le reste.

Trouver du matériel agréable à utiliser

Cela peut paraître tout bête, mais je vous assure qu’aussi peu matérialiste que vous soyez, avoir un matériel adéquat est un vrai bonheur et une réelle motivation.

Avant j’achetais les baskets les moins chères, parce qu’il fallait en avoir et puis c’est tout. Idem, je faisais mon sport avec mes tee-shirts de pyjama. Lorsque j’ai choisi des baskets de fitness (plus souples, plus légères), j’avais l’impression de voler. J’adorais les nouvelles sensations à chaque exercice, je me sentais agile, bref, les enfiler était déjà un premier plaisir.

Et plus vous trouverez de plaisir de ce type dans vos activités, plus vous pourrez prendre de bonnes habitudes qui deviendront un vrai mode de vie.

Alors achetez-vous une belle tenue, de bonnes chaussures, une montre qui compte les calories, bref, n’importe quoi qui vous fasse plaisir et que vous vous languissiez d’utiliser.

materiel sport

Se motiver : coach, musique, entrainement à plusieurs…

Il est fortement probable que vous ayez du mal à vous motiver, sinon vous ne seriez certainement pas en train de lire cet article.

Personnellement, je trouve que se fixer des objectifs en termes de résultats physiques ou de performances n’est pas une bonne source de motivation pour tout le monde.
Ce sont des choses qui motivent sur le long terme, quand on y pense couché dans son lit. Certains ont besoin de motivation là maintenant tout de suite, au moment où ils hésitent entre enfiler les baskets ou rester au chaud. Sinon on se dit « Ouais, demain je ferai une pure séance pour atteindre mes objectifs. » et on reporte encore et encore.

Pour ce qui est de la motivation, j’ai donc dû trouver autre chose…

La musique

Mes entraînements ont radicalement changé lorsqu’on m’a offert un casque isolant Bluetooth.

Dans un premier temps parce qu’en étant isolée de tout, je pouvais mieux me concentrer. Je progressais aussi parce que la musique me permet de faire de meilleures performances.

Mais aussi et surtout parce qu’à partir de ce moment-là, les séances de sport sont devenues de vrais moments personnels, des moments que j’attendais.

Je préparais ma petite playlist, des musiques qui poussent à l’effort et je m’entraînais en rythme. J’’attendais ce moment de la journée avec impatience, celui où je serai seule avec ma playlist.

Et lorsque je devais à nouveau éteindre mon casque après l’entrainement, je me disais « Nooon mais je voulais écouter cette chanson ! Vivement la prochaine séance… ».
Trouvez-vous des titres qui vous boostent, qui vous motivent et passez-les à fond dans vos oreilles. Vous allez voir, ça fait un bien fou.

S’entrainer à plusieurs

S’entrainer à plusieurs a pas mal d’avantages.

Déjà, vous êtes plus ou moins engagé auprès de quelqu’un, vous pouvez donc moins facilement laisser tomber. D’une part pour aller s’entrainer, déjà (je ne sais pas s’il existe des statistiques à ce sujet, mais je suis sûre que vous raterez moins de séances si vous savez que votre ami vous y attend).

D’autre part, lors de l’entrainement lui-même. Vous regarderez moins le temps passer pendant votre cardio si vous discutez un peu. Vous tiendrez plus longtemps votre gainage si votre ami le tient à côté de vous. Et vous aurez moins peur d’essayer de nouvelles choses si vous êtes accompagné.

De plus, plutôt que de rester dans votre zone de confort et faire et refaire encore les mêmes exercices, s’entraîner avec un ami ou un collègue permet d’avoir un peu de fraîcheur en mettant en commun vos pratiques respectives.

Prendre un coach

Je n’ai jamais essayé pour ma part, mais je pense que prendre un coach, si vous en avez les moyens, est une vraie bonne idée.

Déjà vous gagnerez du temps. Je n’ose même pas imaginer le temps que j’ai perdu (et que je perds encore) d’une part avec des programmes sans aucun sens et d’autre part en exécutant mes mouvements comme une brute. Être encadré, c’est aussi être plus efficace.

De plus, vous gagnez probablement en motivation également avant et pendant vos séances. Difficile de décommander si vous avez payé. Difficile de ne pas produire un peu d’effort si vous savez qu’il vous attend au tournant. Et difficile d’arrêter un exercice lorsqu’on vous encourage.

Apprécier les effets (et pas ceux auxquels vous pensez)

Vous êtes peut-être sur ce blog parce que vous voulez perdre du gras. Vous avez peut-être même pour objectif de commencer à faire du sport pour perdre ce gras et c’est très bien.

Néanmoins, je ne pense pas que l’affinement de la silhouette soit le seul bénéfice d’une activité sportive et peut-être même pas le premier à apparaître.

Pour ma part, avant de voir un changement quelconque sur mon aspect physique, j’ai ressenti plein d’autres bienfaits qui m’ont procuré beaucoup de satisfaction et donc forcément de la motivation.

Par exemple, le sommeil. J’avais un sommeil très fragile et très léger, je dormais mal et je ne m’endormais jamais tout de suite. Avec la pratique d’une activité physique, je me retrouve maintenant très souvent à tomber de sommeil et je m’endors sans aucun souci.

Je me sens aussi beaucoup plus puissante et légère, mieux dans mon enveloppe corporelle. Lorsque je fais de la musculation, je suis concentrée uniquement sur les muscles. Je ressens chacun d’entre eux, je les visualise comme sur une planche d’anatomie et c’est très agréable de se sentir reconnectée avec son corps.

Remettre votre corps en service vous permettra de retrouver plus de souffle, plus de cardio, plus de puissance, de souplesse, etc… Vous aurez probablement plus d’énergie aussi. Bref, vous sentirez que votre corps reprend un peu ses fonctions initiales (c’est-à-dire se mouvoir) et c’est une sensation grisante qui vous permettra de continuer sur le long terme.

En conclusion : se mettre un petit coup de pression pour trouver son équilibre

La conclusion de cet article est la même que celle sur l’alimentation en fait : pour reprendre le sport durablement, il « suffit » de trouver quelque chose qui vous correpond ainsi que des petites sources de motivation. Ainsi, vous aurez moins l’impression de vous contraindre.

Néanmoins, il faut bien commencer quelque part et pour ça il va falloir se mettre un petit coup de pied au derrière. Se faire un peu violence au début, s’engager, pour aller aux séances et pour se donner à fond.

Même à l’heure actuelle je n’ai parfois pas envie d’aller m’entraîner, mais je sais que j’en sortirai satisfaite et que l’on n’a rien sans rien. Ecouter son corps OK, mais si votre corps vous dit de rester en permanence sur le canapé, il va falloir le contrarier un peu… Je vous jure que ça vaut le coup !

You May Also Like

suivi novembre 2019

Suivi d’octobre – Entrainement et alimentation

astuces perte poids

Les astuces remise en forme qui n’ont pas du tout fonctionné

suivi novembre 2019

Suivi de septembre – Entrainement et alimentation

astuce perte poids

Mes astuces remise en forme qui ont fonctionné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *