remplacer aliments perdre poids

Quels aliments remplacer pour perdre du poids

Hello tout le monde !

Aujourd’hui on se retrouve pour un article que je pense d’utilité publique (rien que ça).

On l’a déjà dit mais pour perdre du poids, il va falloir être en déficit calorique. Le mieux pour ça, c’est que ce soit un déficit calorique contrôlé et bien vécu, qui ne ressemble pas à un régime. Pour aller vers cette voie, une première étape peut être de supprimer ou limiter certains aliments très caloriques qui au final ne vous apportent pas grand chose en terme de plaisir.

Il y a forcément des aliments dont vous vous foutez totalement mais que vous ajoutez parce que “C’est la recette”. En remplaçant ces aliments, vous pourrez grappiller pas mal de calories. Peut-être pas de quoi faire la différence en terme de poids, mais ce sera déjà un beau premier pas. Personnellement, c’est un peu comme ça que tout a commencé.

Quels aliments pouvez-vous donc assez simplement remplacer pour supprimer quelques calories, améliorer votre santé et perdre (éventuellement) du poids ?

Vous connaissez la formule du blog : je ne parle uniquement que de ce que je pratique 😉 Il y a probablement d’autres choses que vous pouvez faire, mais je ne vous relate ici que mon “testé et approuvé” personnel !

Le chocolat au lait par du chocolat noir

Que tout le monde se calme, je vous entends déjà hurler à la mort : “Mais j’aiiimmeeee paaaaas le chocolat noir“. Et j’entends déjà les coachs hurler de l’autre côté : “Mais ce sont les mêmes caloriiiiiiiiiiiiiies”. Je sais, je sais, ne vous inquiétez pas, ça va bien se passer.

Je ne parle pas ici de passer du Milka au chocolat à 70% de cacao. Même si, dans l’absolu, ça peut être une très bonne idée. Essayez simplement de passer tranquillement du Milka au chocolat un peu plus noir, par exemple la gamme de Lindt. Prenez celui à la fleur de sel notamment, c’est un bonheur absolu. Vous n’aurez pas cette sensation d’amertume que vous n’aimez probablement pas dans le chocolat noir et c’est tout aussi gourmand que du chocolat au lait.

N’attendez pas de différence en terme de calories, c’est globalement kif-kif. Le chocolat noir est certes plus intéressant nutritionnellement mais il n’est pas “régime” en terme d’apports.

La différence est, je trouve, que l’effet “reviens-y” est bien moindre. Personnellement, il m’est physiquement impossible de me dire “Allez, je ne prends qu’un carré de Milka”. Non, ça n’existe pas, le Milka c’est la moitié de la tablette ou rien.

Alors qu’avec le chocolat un peu plus noir, je n’ai pas cet effet. J’arrive sans soucis à m’arrêter à un carré. Et c’est là que la différence s’opère : sur la quantité ingérée. À plaisir égal, je mange au final trois fois moins de chocolat “noir” (parce que personnellement ce n’est pas vraiment ce que j’appelle du chocolat noir mais c’est un autre débat) que de chocolat au lait !

La crème fraîche par du fromage blanc ou de la crème soja

C’est le premier “switch” que j’ai effectué très rapidement. La crème fraîche, je trouve que ça n’a pas de goût. Pour moi, c’est fait pour lier les saveurs ensemble, pour apporter de l’onctuosité mais forcément du goût.

Très rapidement, je me suis donc dit que ça ne servait à rien de garder cet aliment ultra-calorique dans le frigo.

Je l’ai remplacée par deux choses : le fromage blanc 0% pour la crème un peu plus solide et des briquettes de crème de soja pour la crème liquide.

Certains vous diront que non, il ne faut pas mettre de fromage blanc 0% car ce n’est pas gras et que du coup vous perdrez tout l’effet de la crème fraîche. Personnellement c’est ce que j’utilise et personne n’a jamais senti la différence avec de la crème fraîche ! Vous passez de pas mal de calories à quasiment rien. Si vous n’êtes pas convaincus, vous pouvez aussi utiliser du fromage blanc “standard”, vous y gagnerez déjà au change ! Vous divisez en fait les calories par 3 ou 6 (selon le 0% pour pas) et multipliez les protéines par 4… 

Pour ce qui est du soja, j’en dirais moins car je n’ai pas du tout étudié le truc. Cela me paraissait être une alternative végan à un produit dont l’utilisation est très rare chez moi, alors je ne me suis jamais posée de question. Si ça se trouve, c’est bien plus transformé et bien plus calorique que la crème fraîche… Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il faut l’utiliser en plat préparé pour ne pas sentir la différence, sinon il y a quand même un petit “goût de soja”.

Bref, le fromage blanc (même 0%) à la place de la crème fraîche, ça fait le job, c’est tout ce que j’ai à dire 😉

Les lardons par des allumettes de jambon

Je vais aller très vite sur ce point-là car l’utilisation de ces produits est très rare chez moi.

Au lieu d’utiliser des lardons, vous pouvez utiliser des allumettes de jambon. C’est la même chose mais en beaucoup moins gras et calorique. Au final, ce n’est pas forcément plus cher, puisque lorsque vous prenez des lardons la moitié finit par fondre… Si vraiment vous tenez à vos lardons, sachez que vous pouvez aussi les blanchir en les plongeant quelques minutes dans l’eau bouillante pour que le gras fonde avant de les incorporer.

Si vous aimez vos lardons pour tout le gras qu’ils dégagent alors ne changez rien 🙂 Personnellement, mon avis sur la question est que l’un comme l’autre sont des aliments ultra transformés que je préfère éviter au possible !

Les frites de pomme de terre par des frites de légume

Alors celui-ci, je ne le fais pas tout le temps. Parce que dès fois j’ai quand même vaaaaachement envie de “vraies” frites de pomme de terre.

Mais quand il me faut un accompagnement pour un plat type burger maison par exemple, je me tourne souvent vers les frites de légumes (carottes ou courgettes en général). En effet, j’estime que le pain du burger contient déjà largement ma dose de glucides et que mon plat manque cruellement de végétal.

Avec ce simple “switch”, vous passez d’une portion supplémentaire de glucides par forcément ouf à une belle portion de légume, c’est quand même génial !

Pour la préparation, je ne fais jamais frire réellement les légumes. J’utilise la même technique pour les courgettes, les carottes et les pommes de terre : je les coupe en format frites, je mets une petite cuillère à soupe d’huile d’olive, une belle dose de paprika, j’enrobe de son d’avoine et hop, au four un bon quart d’heure. Quelques minutes au grill sur la fin et vous avez quelques chose de vraiment croustillant avec très peu de calories !

Le beurre dans les gâteaux

Je viens du Sud et chez nous, le beurre, on ne s’en sert vraiment pas tous les jours. Je dois acheter je pense une plaquette de beurre par an dont je finis par jeter la moitié. Ici, c’est huile d’olive à toutes les occasions.

Donc quand je fais un gâteau, je n’ai JAMAIS de beurre dans mon frigo. Ben c’est pas grave parce qu’en fait, on s’en fou complètement. Non mais franchement, ça n’a aucun goût, il est totalement remplaçable dans les recettes en général. Alors je n’ai pas encore osé le remplacer par de l’huile d’olive dans les gâteaux car le goût est quand même assez fort mais je sais que ça se fait !

Par contre, je le remplace sans problème par du fromage blanc, même 0% ! Oui je sais, grosse consommation de fromage blanc…

Donc si on fait le calcul : virer le beurre pour mettre du fromage blanc, ça libère quand même plusieurs centaines de calories dans votre gâteau ! Pour le même résultat…

Encore plus bluffant pour les gâteaux au chocolat : remplacer le beurre par la courgette râpée. L’effet est encore plus incroyable car le résultat est encore meilleur avec la courgette qu’avec le beurre ! La courgette est insoupçonnable. J’imagine que c’est valable pour les gâteaux pas au chocolat mais la courgette doit se voir par contre…

Il y a plein d’autres alternatives au beurre, en fonction de vos convictions (végan) et de ce que vous avez dans vos placards. J’ai trouvé cette petite liste d’autres alternatives que je trouve pas mal.

Franchement les gars, je vous assure, on vit très bien sans beurre…

huile olive perte poids
Regardez moi cette beauté…

Le sucre blanc par plein d’autres choses

Je n’utilise quasiment jamais de sucre. Je l’utilise seulement dans les gâteaux que je fais pour les autres parce que je n’ose pas essayer des trucs trop incroyables sur eux. Mais pour moi, le sucre blanc, c’est totalement dispensable.

Dans mes petits déjeuners à base de skyr ou fromage blanc (décidément…) j’utilise le miel. Miel bio du grand-père, SVP ! Non seulement c’est bien meilleur pour la santé (micro-nutriments, etc…) mais en plus ça apporte beaucoup plus de goût je trouve. Au delà du sucre, il y a de la saveur en plus. Parce qu’en terme de calories, c’est la même chose. Mais en terme de quantité, pas besoin de mettre autant de miel que de sucre, vu l’arôme !

Et ne me la faites pas à moi : je détestais aussi le goût du miel avant. Mais un palais, ça s’éduque ! Et j’ai appris à apprécier le goût du produit quand il est léger.

Autre alternative que j’utilise : le sirop d’agave. Je l’utilise pas mal pour les smoothies et parfois dans les petits dej. L’avantage est qu’il en faut beaucoup moins que le sucre pour le même goût sucré. Sinon, aux 100g, c’est la même chose ! Mais cela permet d’en mettre beaucoup moins.

Quand j’ai besoin vraiment d’un goût fort sucré (par exemple dans la recette de cookie dough à base de pois chiches ou d’haricots blancs), j’utilise de l’arôme vanille. J’imagine qu’il n’y a pas plus chimique, ça doit se rapprocher du cancer en bouteille, mais cela donne largement l’illusion d’un goût sucré pour une dose ridicule (très grand max une cuillère à soupe) + une saveur vanille très agréable.

La cannelle aussi peu facilement donner l’illusion d’un goût sucré alors que pas du tout. Le combo miel + cannelle + gingembre dans les granolas est largement mon préféré !

Pour les gâteaux, la liste est à peu près la même : bananes très mures, sirop d’agave, miel, etc…

Si vous faites un calcul rapide, vous vous rendrez compte que je n’utilise donc plus ni beurre ni sucre blanc. C’est déjà deux “problèmes” majeurs en moins !  Et je m’en porte très bien 😉

miel perdre poids
Anatomie d’un produit qui vous veut du bien

La viande par des légumineuses ou rien du tout

La consommation de produits animaux me questionne beaucoup. Il y a une chose dont je suis sûre cependant : il est complètement débile d’utiliser de la viande quand soit on en a pas envie, soit on aime pas ça.

Les steaks hachés, ça me dégoutte de plus en plus. Alors me dire qu’un animal est mort (et a eu une vie probablement horrible) pour un truc qui ne me fait même pas plaisir est inconcevable. J’essaie donc de manger de la viande uniquement quand cela peut me procurer du plaisir (c’est-à-dire rarement…). Et figurez vous que je me rends compte que la viande est vraiment très dispensable.

Je me suis posée la question : pourquoi est-ce que je mange des steaks hachés ? Parce qu’ils sont rapides à préparer quand j’ai la flemme et que c’est une source de protéines… Il suffisait donc de palier à ce problème !

J’ai donc décidé de me préparer des “steaks” (par rapport au format) de lentilles. J’ai fait cuire une grande quantité de lentilles vertes que j’ai mixé avec des oignons ayant eu même cuits avec pas mal d’épices. J’en ai fait des steaks que j’ai congelé. Je vous donnerai la recette si cela vous intéresse !

Du coup, j’en fais exactement la même utilisation que les steaks hachés : je les sors du congélo et hop, quelques minutes à la poêle. L’utilisation est la même : tels quel ou alors dans les burgers. C’est vraiment meilleur en goût (en tout cas je préfère personnellement), c’est beaucoup plus sain, écolo, éthique et économique. Aucune excuse !

Sinon, j’élimine simplement la viande. Dans la moussaka, dans le chili, etc… Je ne mets tout simplement plus de viande. Je prends autant de plaisir à manger les plats (je ne suis pas là seule !) et c’est bien mieux sur tous les points. Si au pire des cas j’ai peur d’avoir faim, j’en mange tout simplement plus. Je peux, puisque le plat est bien moins calorique sans viande

Et souvenez vous : il n’y a pas de crème non plus dedans, que du fromage blanc 0% 😉

Tous ces switchs mis bout à bout font la différence au final : pas vraiment de différence au niveau du goût mais des apports bien mieux contrôlés. C’est par ce genre de petites actions que vous pourrez plus facilement mangez mieux et perdre du poids. N’hésitez pas à chercher d’autres “échanges” de ce genre sur internet, vous en trouverez plein d’autres qui correspondent peut-être mieux à vos “péchés mignons” 😉

 

You May Also Like

Se reprendre en main après les vacances ?

compter calories

Suivi de juin et juillet : j’ai arrêté de compter les calories

une semaine meal prep saine

Manger équilibré : une semaine de meal-prep complète

se peser tous les jours

Arrêtez de vous peser tous les jours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *