perte poids sans effort

Comment j’ai perdu du poids sans m’en rendre compte

Laissez-moi vous conter une histoire, celle de la petite dizaine de kilos que j’ai perdu sans vraiment faire d’effort et sans vraiment m’en rendre compte. Pas de recette miracle ici, juste un brin de motivation et de bon sens.

Petite précision : je parle ici de kilos pour imager le propos, mais ce n’est pas spécialement un bon indicateur… C’est juste un chiffre qui peut dépendre de plein de choses, du volume musculaire, de la taille, etc etc… Lorsque je parle de « perte de poids », je veux dire en réalité « perte de gras ». Néanmoins, pour faire plus simple, nous allons utiliser cette valeur ici, puisque dans mon cas elle est assez fidèle à mon évolution.

Adolescence, études et prise de poids

Il faut savoir que je n’ai pas vraiment été élevée dans un style de vie très « healthy ». Toujours du « fait maison » à table, certes, mais on ne peut pas vraiment dire que l’équilibre des macronutriments y était… Et allons-y pour les paquets de gâteaux entiers en rentrant du lycée, les tartines de nutella au petit-déj, les glaces après chaque repas…

Bref, tout n’était que plaisir, sans limitation aucune. J’étais bouboule enfant, mais je me suis affinée à l’adolescence et je ne grossissais plus, pourquoi se priver ?

Sauf qu’une fois le lycée terminé, j’ai atterri en prépa et là, j’ai commencé à grossir. Pas énormément, nous sommes bien d’accord, nous parlons seulement de quelques kilos purement « esthétiques ». Je n’ai jamais été ne serait-ce qu’en surpoids, juste mal dans ma peau.

Une fois la prépa terminée, à l’école d’ingénieur, j’ai reperdu naturellement quelques kilos. Mais mon naturel gourmand, mon inactivité physique, mon budget étudiant et ma culture zéro en nutrition ne m’ont pas permis de m’affiner vraiment.

Le coup de grâce a été la prise très rapide de cinq kilos au moment de ma vie où je faisais le plus attention. Il s’est avéré que j’étais en hypothyroïdie, corrigée rapidement. Mais les kilos eux, ne partaient pas.

Nous voilà donc à l’étape 1 de ma perte de poids : je rentre avec mes kilos de vacances + ceux que je traîne depuis la prépa + ceux pris quand ma thyroïde dysfonctionnait. Nous sommes à la rentrée 2014, je suis à 69 kg, pas ouffissime mais je me traîne (il faut dire aussi que je suis minuscule), ça ne va pas du tout !

Visite chez le médecin : prescription d’un régime

Lorsque je vais voir mon généraliste pour contrôle, je lui parle du fait que si ma thyroïde s’est remise toute seule sur les rails rapidement, mes kilos eux sont toujours là. Il décide alors de me « prescrire » un régime que je dois suivre à la lettre.

Le concept : un menu ultra restrictif et très très précis pendant trois jours, puis trois semaines de réadaptation pour manger « normalement » et ne pas reprendre ensuite. Je perds deux kilos (d’eau) les deux premières semaines, je finis en suivant le plan à la lettre.

Après coup, je ne sais pas plus combien je perds à la fin du mois mais j’ai pris de bonnes habitudes : j’ai beaucoup moins l’attrait pour les gâteaux et pour beaucoup d’autres grignotages « superflus ». Je garde donc ces habitudes (certaines que je n’ai plus jamais quittées depuis) + un mode de vie plus actif, ce qui m’amène en quelques mois à 62 kg, sans plus trop y penser.

Ce n’est toujours pas mon « poids de forme » mais je me sens mieux et je ne fais rien pour perdre plus. Je passe même à 64 kg mais je m’en fou un peu, je reste ainsi jusqu’à la fin 2016 sans me poser de questions.

L’inscription à la salle de sport

Novembre 2016, pour une raison que j’ignore toujours, mon chéri décide de s’inscrire à la salle de sport. Toujours partante pour essayer des choses, je le suis toute guillerette.

En parallèle il décide de faire attention à son alimentation pour perdre du gras et prendre un peu de muscle. Là encore, je le soutiens et nous changeons tous les deux nos habitudes alimentaires. Puis nous nous renseignons petit à petit sur les entraînements, la nutrition, etc…

Je commence à suivre tout un lot de « fit-girls » sur les réseaux et à m’abreuver de leurs conseils (sans les suivre dans un premier temps).

Je suis assidue mais je ne perds que deux pauvres kilos jusqu’à l’été 2017. Pas grave, j’ai pris gout à la salle, je continue ma vie (le chéri lui a abandonné entre temps), sans trop y penser.

Le début du rééquilibrage alimentaire

Je ne saurais pas dire pourquoi ni vraiment quand mais, un beau jour, à force de regarder les vidéos de mangeuses de graines et cie, j’ai commencé à éliminer les produits transformés trop gras, chers, pas bons et à ne manger presque que des aliments « bruts ».

La crème fraîche, pas du tout indispensable, les surimis, qui ont un gout chelou, les lardons… Nous n’achetons plus ces trucs-là, je n’y pense même plus. Mes placards se remplissent de plus en plus de céréales, de légumineuses, etc etc…

Je remplace l’industriel par du plus naturel.  Même si je ne fais pas forcément attention à ce que je mange, j’essaie de faire en sorte que ce soit le moins transformé possible.

perte de poids repas

Je perds deux kilos en une semaine, je passe à 60 kg. Mais je ne saute pas de joie, je sais que c’est juste un écart de la balance parce que c’est l’été. On ne peut pas perdre aussi vite, ils vont revenir ensuite. Spoiler alert : ils ne sont pas revenus.

Amélioration de la stratégie, comptage des calories et application des méthodes « fit-girl »

Non seulement les kilos envolés ne sont pas revenus, mais quelques-uns ont suivi ensuite.

Toujours à force de me faire monter le chou par les vidéos conseils de Youtube, je continue à améliorer ma stratégie : je pense de plus en plus bio, de plus en plus sain. Je m’entraîne de mieux en mieux, je compte mes calories et mes macros.

Suis-je au régime ? Pas du tout ! Au contraire, comme je mange mieux, pour avoir suffisamment de calories, je mange plus…. Mais je m’autorise aussi les plaisirs (les fameux « 80 % clean et 20 % sales », les cheat meals, etc…

Bref, j’ai l’impression de donner de la vraie nourriture à mon corps, de lui faire du bien, sans me frustrer. Et je vois mon gras partir encore et encore… C’est un cercle vertueux, un vrai bonheur : plus je me fais plaisir, mieux je me sens. Je mange plus et je perds du poids, que demander de plus ?

Et c’est ainsi qu’en six mois, je perdis six kilos de plus, sans m’en rendre compte… Pour atteindre les 54 kg que je n’ai plus jamais quittés depuis. La perte de poids n’est plus véritablement un objectif, mais je ne pourrais plus revenir en arrière pour autant.

Morale de l’histoire : il n’y a pas de secret

Vous êtes déçus de cette histoire hein ? Malheureusement non, je n’ai pas perdu ces 10 kilos en buvant de l’eau citronnée le matin ou en prenant telle ou telle pilule, non non…

eau tiede citron perte de poids
L’eau tiède au citron, c’est peut-être très bon, mais ça ne suffira pas

Pas de secret, juste une alimentation vaguement équilibrée et du sport. Mais si vous regardez bien, vous pouvez voir un schéma apparaître. Des étapes progressives, tout en douceur, qui m’ont permis d’en arriver là :

  • Une première étape passée grâce au généraliste : la prise de conscience du fait que je mange mal et que j’ai les capacités de faire mieux
  • Deuxième étape : la reprise d’une activité physique
  • Troisième étape : élimination de pas mal de produits transformés
  • Quatrième étape : véritable « rééquilibrage alimentaire »
  • Cinquième étape : adoption définitive de ce mode de vie

Et vous l’aurez bien compris : je n’ai pas fait de régime. J’ai changé mon alimentation. Pour toujours. Et je ne regrette rien !

C’est aussi ça l’objectif de ce blog : donner toutes les astuces, tous les déclics qui ont fonctionné pour moi et que je recommande à tout le monde. Donc promis, je détaillerai chacune de ces étapes en long en large et en travers 😉

 

 

 

You May Also Like

suivi aout 2019

Suivi d’aout – Entrainement et alimentation

avis kbootyband

J’ai testé pour vous… Le K-Booty Band de Karoline Fitness

aliment perte poids

Les aliments qui m’ont vraiment aidé à perdre du poids

suivi aout 2019

Suivi de juillet – Entrainement et alimentation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *