detox après fêtes

Détox après les fêtes : comment se sentir mieux ?

Bonjour à tous !

Tout d’abord, j’espère que vous passez de bonnes fêtes malgré le contexte un peu particulier. Cette année est un peu différente mais pas de panique, elle ne sera vite qu’un mauvais souvenir !

Même en effectif réduit, il est fortement possible que vous ayez fait un peu n’importe quoi nutritionnellement parlant. Pas de soucis, les fêtes c’est aussi fait pour ça ! Un bon moment de relâchement mais qui peut aboutir à un certain mal-être une fois le cap passé.

Comment rétablir le tir ? Comment se sentir mieux ? Faut-il faire une “détox” ?

Les cures “détox” de la rentrée

Je ne vais pas m’étaler là-dessus pendant des heures car j’ai déjà fait un article sur le sujet. Pour moi, la détox n’a pas vraiment de sens. Il s’agit simplement de reprendre une alimentation correcte sur le long terme, plutôt que d’alterner crises aiguës et cures de jus de pommes.

Néanmoins, je peux comprendre (surtout à l’heure où j’écris ces lignes, réveillée aux aurores par des douleurs d’estomac) que vous ayez envie de vous “purger” un peu. Sauf qu’il faut aussi comprendre que votre corps n’est pas un radiateur : en reprenant un rythme sain, vous vous remettrez vite sur les rails.

Ceci étant dit, il existe quand même des astuces pour soulager le mal-être

Comment se sentir mieux après les fêtes ?

Ne placez pas la barre trop haut

On vient d’en parler mais je le re-re-re-répète : ne partez pas sur quelque chose de beaucoup trop contraignant ! Les “bonnes résolutions” ont la côte mais il faut savoir faire autrement. Commencer le 1er janvier par une journée entière de soupe alors que vous détestez ça est probablement la meilleure façon de vous retrouver à démonter la barre de Toblerone le 15. Il faut être à l’écoute de son corps tout en l’alimentant quand même.

L’eau, la clé de (presque) tout

La première astuce à mettre en place est de bien s’hydrater (surtout si vous avez picolé le 31 décembre !). Cette astuce est valable pour tous les domaines de la santé, tout le temps : l’eau, c’est la vie.

Mettez-y du citron si ça vous chante mais ça n’en fera pas plus un produit miracle. Le bénéfice de l’eau détox, c’est avant tout… L’eau ! Pour bien drainer, il faut miser sur… L’eau ! Pour un transit optimal, je vous laisse deviner… L’eau !

L’eau est détox en elle-même. C’est elle qui va vous aider à éliminer toutes les crasses que vous avez l’impression d’avoir dans votre corps. Buvez assez et vous vous ferez déjà le plus grand bien.

Les fibres pour un bon transit

Pour soulager votre ventre gonflé, aller aux toilettes semble tout à fait opportun. Pas simple après deux semaines d’excès, surtout quand on est une femme. Pour aider, consommez le plus de fibres possible. C’est-à-dire le plus de légumes, fruits, légumineuses… Ces fibres sont la clé de votre bonne santé intestinale.

Attention tout de même : il ne faut pas tomber dans l’excès inverse ! Ne manger que des aliments riches en fibres et pauvres en calories, protéines et lipides ne vous mènera à pas grand chose sur le long terme.

Si on fait un petit débrief à mi-parcours de votre stratégie de “purification de l’organisme”, voilà où on en est : manger des légumes et boire de l’eau. Etrange, j’ai déjà l’impression d’avoir entendu ce conseil quelque part…

Le sport pour “débloquer”

Le sport est bien entendu votre allié dans la lutte contre le mal-être post “trop-de-bouffe”. Il est votre allié de façon générale, mais plus particulièrement ici. Une fois de plus, pas la peine de vous lancer dans des choses incroyables. Plutôt que de prévoir d’aller courir 5 jours sur 7 et de laisser tomber au bout de deux semaines, mieux vaut prévoir de commencer doucement et d’augmenter la cadence. Vous intégrerez ainsi le sport comme un plaisir, à votre rythme et de façon durable. 

Je vous conseillerai donc plutôt de commencer par quelque chose qui vous plait, même si c’est “simplement” de la marche rapide. Le plus important est surtout de ne pas rester inactif, facteur fort aggravant de la constipation. Il existe également certains étirements que vous pouvez faire et qui peuvent, apparemment, “débloquer” le circuit intestinal. Je vous renvoie notamment sur ce site, qui explique cela très bien !

Si vous êtes trop plein : go sur les soupes !

Vous le savez, je ne vous conseillerais jamais de sauter un repas dans le but de “corriger le tir”. Mais si vous êtes plein à craquer et que vous ne pouvez plus rien avaler, ce n’est bien entendu pas la même chose. Le tout est d’écouter son organisme !

Personnellement, quand j’ai un peu faim mais pas trop et que je me sens oppressée au niveau digestif, je choisis des soupes ou des bouillons. Déjà, ils prennent peu de place dans l’estomac et ne vont pas rajouter de l’alourdissement. Deuxio, c’est une excellente façon d’ajouter de l’hydratation supplémentaire ! Et enfin, ils permettent de garder votre rythme de repas sans vous surcharger.

N’hésitez donc pas à vous faire des petites soupettes, quitte à congeler les restes. Mais ne tombez pas dans l’excès inverse : gardez en tête que votre bol de soupe de légumes ne contient que très peu de calories et que c’est une solution d’appoint, pas la base d’un repas équilibré midi et soir pendant un mois.

soupe détox
Si comme moi ce bouillon vous fait rêver : c’est que vous avez vous aussi trop mangé !

Conclusion : toujours pas de miracle à l’horizon

Allez, je le sens, vous êtes encore déçus ! Quel est le bilan de tout ça ? Boire de l’eau, manger des légumes et faire du sport ? AH BEN MERCI !

Ben ouais mais bon, ce n’est pas ma faute si votre organisme est assez constant dans ce qu’il apprécie ! Le plus fort en détox, c’est lui ! Quand vous lui apportez ce dont il a besoin pour fonctionner correctement, il se “détoxifie” très bien tout seul. Pas besoin d’acheter des compléments alimentaires bizarres, surtout si c’est une excuse pour manger n’importe quoi à côté.

Le plus important est d’écouter votre organisme en gardant tout cela en tête : buvez de l’eau, essayez de bouger le plus possible. Si vous n’avez pas faim du tout, ne vous forcez pas. Si vous avez faim mais que vous vous sentez mal, faites des repas léger avec des fibres. Rapidement, votre corps va reprendre son rythme et vous verrez que tout ira pour le mieux dans les jours qui suivent.

You May Also Like

programme remise en forme été

Défi de printemps : en forme avant l’été !

boisson pour maigrir

Boisson pour maigrir : une solution pour perdre du poids ?

proteines vegetales

Protéines végétales : quelles sont les meilleures ?

crossfit avis

J’ai testé le CrossFit et c’est pas ouf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ebook meal prep printemps

3 mois de recettes healthy avec moins de 3h en cuisine chaque semaine, ça vous dit ?