CrossFit : tout savoir sur ce sport tendance

Je vous en parlais précédemment, je n’ai pas spécialement apprécié mon expérience de CrossFit de l’année dernière. Cependant, avec du recul, je suis forcée de constater que cette pratique avait finalement pas mal d’avantages. Si elle ne me correspond personnellement pas forcément, je pense qu’il est néanmoins important d’en parler de façon un peu objective.

Qu’est-ce que le CrossFit ?

Le Crossfit (qui est d’ailleurs une marque en réalité) est particulièrement tendance ces dernières années. S’il a la réputation d’être un sport de « masochiste » et bien… C’est un peu vrai.

En effet, la caractéristique principale du Crossfit est l’intensité. En tout point : cardio-vasculaire autant que musculaire. Rien ne vous sera épargné.

Si cela ressemble à de la torture présenté tel quel, il faut lui reconnaître des avantages considérables. De par l’intensité, le Crossfit est très efficace. En peu de temps, vous obtiendrez des effets nets sur vos capacités cardio-vasculaires, cardio-respiratoires, musculaires et sur votre perte de poids/prise de muscles.

CrossFit : faut-il du matériel spécifique ?

Tout d’abord, il est important de se protéger, en salle ou chez soi. Le crossfit est un sport intense pour les articulations et il est important de les ménager. Du matériel tel que celui proposé chez WODANDGO représente un bon investissement en ce sens. Genouillères, ceinture et maniques, entre autres, vous permettront d’être plus efficaces sans vous blesser.

Pour ce qui est des poids, quand on pense au crossfit, on pense gros pneus et cordes. Si l’image est assez réaliste, il est toutefois difficile d’utiliser ce matériel à la maison. Pas de panique, votre corps peut suffire. Pompes, squats, fentes et autres burpees : vous aurez largement de quoi faire en matière de poids. Pour autant, je ne conseille pas la pratique de ce sport seul chez soi, surtout pour des novices.

crossfit

Comment s’entraîner ?

Règles de sécurité

Par rapport à l’intensité de la pratique, je ne peux que vous conseiller de la faire dans un établissement spécialisé, accompagné par un coach qualifié. Avec des poids aussi lourds et un nombre de répétitions aussi important, avoir une bonne position est primordial pour éviter les blessures.

De plus, je trouve extrêmement compliqué de se motiver pour ce genre de pratique seul chez soi. Le corps et le mental sont tellement poussés à bout, je ne pense pas qu’il soit possible de se donner à fond sans quelqu’un derrière pour vous « booster ».

Fréquence d’entraînement

En me renseignant pour cet article, j’ai trouvé que la fréquence d’entraînement recommandée est de 3 à 5 fois par semaine. À titre très personnel, je trouve ça énorme, surtout si ce n’est pas la seule activité sportive pratiquée.

Il semblerait que le modèle d’entraînement « idéal » soit de 5 fois par semaine, avec un schéma à base de 3 jours d’affilé d’entraînement, puis un jour de repos puis 2 jours d’entraînement et un jour de repos.

Il est essentiel de conserver au moins un vrai jour de repos dans la semaine, au risque d’être contre-productif, voire dangereux.

De façon générale, faites au mieux. Même 15 minutes une fois par semaine, c’est toujours mieux que rien. L’objectif n’est pas de vous dégoûter ou de vous blesser. Commencez doucement si c’est ce qui vous convient le mieux puis augmentez, ou pas, la fréquence des entraînements.

You May Also Like

Qu’est-ce qu’une plateforme vibrante ?

remise en forme

Remise en forme : update du défi de printemps

programme remise en forme été

Défi de printemps : en forme avant l’été !

detox après fêtes

Détox après les fêtes : comment se sentir mieux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *